L’art et l’artisanat balinais

artisanat-bali

Les balinais considèrent l’art comme faisant partie intégrante de la vie de tous les jours. Ils sont des créateurs naturellement doués, bénéficiant d’une tradition artistique ancestrale. A l’origine leur art fut créé pour le seul bénéfice de leur dieux. Lors de votre séjour à Bali vous serez stupéfait par la qualité et la diversité des productions artistiques que l’on peut y trouver.
On trouve des temples de partout à Bali, ils représentent le point de ralliement entre les humains et les dieux. Il y a des temples pour presque tous les aspects de la vie balinaise, des temples d’habitation, des temples des villages, des temples familiaux, des temples pour les ancêtres, des temples pour l’agriculture et mêmes des temples pour les singes. Mais au sommet de la hiérarchie se trouve Pura Besakih, ″le temple mère″ de l’ île et bien sur le plus important.

Une ile parmi tant d’autres

Bali est une petite île du plus grand archipel de la planète, l’Indonésie, qui est devenue non sans peine une république démocratique après des années d’occupation et de colonialisme. Au cœur de ce pays qui est le premier pays musulman au monde se trouve une exception, l’ île de Bali, qui rassemble toutes les bases pour passer des vacances réussies.

L’univers de Bali

Depuis toujours Bali a enchanté ceux qui l’ont découverte, d’une part par sa religion, un mélange d’hindouisme et d’animisme qui a contribué à une culture unique qui modèle le caractère des balinais.

Art et artisanat

Il n’existe pas de terme pour ″art″ ou ″artiste″ dans la langue balinaise car ce que nous signifions par ces mots fait ici partie de la vie rituelle et de la tradition.
Avant l’apparition du tourisme la production artistique était une occupation parmi d’autres dans la vie quotidienne, les balinais peignaient ou sculptés pendant la journée et exposaient dans les temples. Aujourd’hui il en est tout au temps, par exemple lors d’une cérémonie dans un temple, tous les édifices sont entièrement décorés.
De même les offrandes de fruits apportées processionnellement par les femmes sont composées avec tant de minutie usité qu’en Occident on appellerait cela du grand art. De nombreux artistes et artisans balinais cherchent toujours à produire des objets à la fois esthétiques et pratiques. Dans l’est, à Tenganan, les Agas continuent de tisser leurs célèbres ikat en utilisant la technique unique du double ikat, et réalisent encore à partir de feuilles de palmier des lontar, de minuscules livres-accordéons.

OR ET ARGENT
Sur la route d’Ubud, au nord-est de Denpasar, le village de Celuk est devenu un centre important d’orfèvrerie, qui, d’une industrie artisanale impliquant la quasi-totalité des foyers a atteint un point où de nombreux produits ont pénétré le marché de l’exportation. Le long de la route principale reliant Batubulan à Celuk, le visiteur trouvera plus de quarante commerces proposant non seulement de l’or et de l’argent, mais également des masques, des statues et des tissus.

LES SCULPTEURS SUR BOIS DE MAS
Situé à environ six kilomètres avant Ubud, Mas est un village de sculpteurs sur bois. Nombreux sont les anciens maîtres de Bali qui résident encore ici et présentent quelques-unes de leurs plus belles oeuvres dans des galeries. Les visiteurs sont libres de se promener à travers les maisons de style balinais pour y observer des colonnes de bois sculpté ou les artistes en train d’enseigner leur art à des apprentis. Les instruments utilisés sont encore la hache, le ciseau et le foret à main fabriqués par des forgerons locaux.