Artisanat de l’archipel indonésien

Artisanat indonésie

L’Indonésie est la plus grande archipel au monde avec près de 17 500 îles, dont seules 34% sont habitées. Pourtant, le pays est le quatrième pays le plus peuplé au monde. Toutes ces îles sont réunies sous une démocratie dirigée par la capitale du pays, Jakarta. Une administration difficile à organiser pour le régime. Pendant longtemps, Jakarta a voulu harmoniser chaque région en créant des cultures régionales, totalement artificielles. C’est à dire pour chaque province, créer une culture dominante au détriment des multitudes de cultures réellement présentes sur le territoire. Toutefois, au fil du temps et au vu la diversité des groupes ethniques présents, le ridicule de la situation entraîna l’attribution d’une certaine autonomie à chaque province. Aujourd’hui donc, un voyage d’île en île vous permet de vous plonger dans des univers totalement différents.

Une particularité de l’Indonésie facilement observable via l’architecture ou l’art. Des cultures uniques qui empruntent à de nombreuses sources : indiennes, chinoises, arabes ou encore européennes et qui sont appréciées tout autour du globe. En effet, l’artisanat indonésien est très utilisés pour ajouter un peu d’exotisme dans les maisons de vacances en Europe ou demeures américaines. Traditionnellement, cet artisanat était produit pour faciliter la vie quotidienne de la population ou à but spirituel. Toutefois, comme dans de nombreuses autres régions du monde, une nouvelle motivation est apparu à la fabrication de ces biens matériel : le tourisme et le commerce international avec tous ses avantages pour l’économie du pays. Cela n’empêche pourtant pas d’apprécier un réel savoir-faire. Au cœur des milliers de mouvements et cultures à découvrir, nous pouvons facilement identifier trois origines et inspirations. La première est un art tribal par lequel ressors toute la dimension religieuse de la culture.

Ensuite, autour de Java et Bali, l’artisanat (surtout l’artisanat de Bali) est influencé par les religions bouddhistes et hindouistes ainsi que l’art qui s’y rapporte. Depuis l’intégration du commerce par des marchands musulmans, l’islam s’est développé dans cette région pour en devenir la religion dominante. C’est donc tout naturellement que l’islam influence également l’artisanat et les arts locaux.