Grippe aviaire en Indonésie

La grippe aviaire en Indonésie: 100 morts sur 220 millions d’habitants !

Apparition d’un nouveau virus en Indonésie : Influenza h2N1 appelé plus couramment la grippe aviaire. La première apparition connue de ce type de grippe chez les humains a eu lieu à Hong-Kong en 1997.
L’infection des humains a coïncidé avec un épisode à répétition de grippe aviaire, causée par le même agent infectieux, dans les élevages de poulets Hong-Kong. La première série de cas à Hong-Kong était aussi un cas groupé familial : deux personnes étaient tombées malades dans la même famille, (l’une d’entre elle est morte), puis un des enfants est tombé malade et est mort d’une pneumopathie. h2N1 est un virus qui cause un type d’influenza aviaire (également désigné par les termes de « grippe du poulet »).
Elle se transmet d’un oiseau à un autre par contact direct (par exemple lorsque les couples d’oiseaux régurgitent leur nourriture pour l’échanger) ou indirect (lorsqu’ils entrent en contact avec leurs excréments sur les lieux de nidification). Quelques cas humains de h2N1 (une variété de grippe de type A) ont commencé à être constatés pour la première fois en 1997.
La souche h2N1 n’a pas été, comme certains l’ont rapporté de façon erronée, isolée pour la première fois en Afrique du sud en 1961 (la souche isolée par W.B. Bekker en 1961 était de type h2N3), mais en Ecosse en 1959. Le h2N1 HP (hautement pathogène) est très contagieux parmi les oiseaux et provoque des symptômes très sévères, souvent fatals (de 50% à 80%), avec une différence de sensibilité selon l’espèce d’oiseau concernée.
En Indonésie, elle apparue en janvier 2004 et ne fut pas reconnue par le gouvernement bien que l’épidémie de grippe aviaire frappait des millions de poulets, l’état affirmait que la maladie n’était pas transmissible aux humains. Cependant en 2006, le constat est que l’Indonésie est le pays le plus touché par le h2N1 (avec durant le mois de mai 2006, une personne morte tous les deux jours et demi).
Au 09 juin 2006, l’Indonésie avait identifié 32 cas d’infection par le virus h2N1 chez l’homme, depuis le mois de janvier 2007, 26 personnes en sont mortes et depuis le début de l’épidémie, 50 Indonésiens ont été officiellement infectés (38 décès). À ce rythme, l’Indonésie va dépasser le Vietnam dans le record du nombre de victimes).
Nous pouvons relativiser les résultats: En sachant qu’en Indonésie, nous avons une population e 220 millions d’habitant et que chaque famille à ses poulets, la maladie est très bien contenue.