Séisme et éruption volcanique à Yogyakarta

Séisme à Yogyakarta

C’est le 13 mai 2006 que le volcan Merapi rentre véritablement en éruption. Plusieurs jours auparavant, son activité volcanique avait connu une croissance d’activité caractérisée par des manifestations : des microséismes, une concentration de soufre plus important fumant sur sa partie sommitale et la mesure par des sondes d’une montée de lave dans sa chambre volcanique.
Un certain nombre de mesures préventives ont été prises en interdisant la zone et en évacuant les villageois dans un rayon de 5 kilomètres (plan de prévention des risques volcaniques).
Durant le même mois, un tremblement de terre d’une magnitude d’environ 7 a frappé la capitale culturelle de l’Indonésie : Jogjakarta (ou plutôt le sud de sa région). Cette nouvelle catastrophe causa la mort de 6000 Indonésiens pour la plupart endormis dans leurs maisons qui se sont écroulées sur eux.
Des centaines d’ONG sont intervenues pour secourir et accompagner les autorités locales dans les soins et la recherche des victimes. L’Indonésie, a été encore le centre du monde durant 1 semaine – évènements relatés par les médias avec un air de déjà-vu avec le Tsunami de 2004.
Ainsi, au travers des images spectaculaires de nuées ardentes, d’évacuation des villageois par dizaine de milliers et d’Indonésiens morts, bloqués dans leur maison en ruine, l’Indonésie est encore la proie des médias au travers des drames qui entretiennent une image catastrophique et d’insécurité permanente poussant vers un rejet touristique.